My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port
édition Marseille
My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port

Magazine lifestyle et événements à Marseille : Incendies : quand les réseaux sociaux fonctionnent à plein régime

RETOUR
News - Réseaux sociaux

Incendies : quand les réseaux sociaux fonctionnent à plein régime

31/07/2017

Depuis lundi dernier, des incendies font rage dans le Sud-Est de la France. Entre informations et aide aux sinistrés, cet évènement nous prouve encore une fois que oui, la solidarité existe bel et bien sur les réseaux sociaux.

 

Les réseaux sociaux pâtissent d’une mauvaise réputation et sont bien souvent accusés de favoriser l’égocentrisme, la bêtise et les moqueries. Il n’empêche que ces plateformes, utilisées par des millions de personnes chaque jours, peuvent parfois être fortes utiles lors d'événements particulièrement malheureux.

 

En Corse, où presque 2000 hectares ont brûlé sur 7000 en tout, les besoins sont nombreux comme les élans de solidarité. Afin d’aider le plus rapidement possible les personnes touchées par l’incendie, deux hashtags ont été créés sur Twitter: #corseabri et #sulidaritàpèbiguglia, pour proposer un logement aux sinistrés. Une page Facebook, “aide aux sinistres des incendies 2b”, recense également toutes les demandes et les aides fournies par ceux qui le peuvent : les mères de familles n’hésitent pas à donner des vêtements pour enfants, d’autres, à défaut de moyens, sont prêts à donner un coup de main à qui en a besoin.

 

 

Dans le Sud-Est de la France, des centaines de pompiers se relaient jours et nuits pour éteindre le feu quitte à dormir sur place dans des conditions peu décentes. La population locale ne peut pas grand chose pour leur confort mais en revanche pour ce qui est de la nourriture, ils répondent présents à leur appel. Les pompiers de Rians, commune du Var très proche des flammes, ont demandé aux âmes charitables sur leur page Facebook d’apporter à manger pour les soldats du feu qui luttent contre les flammes sur le front. La réponse ne s’est apparemment pas faite attendre puisqu’ils ont supprimé la publication peu de temps après pour la remplacer par des remerciements.

Laisser les soldats du feu dans le besoin ? Jamais ! Si ce n’est pas la preuve que la solidarité existe sur les réseaux sociaux…

 

 

Qui dit réseaux sociaux et évènement, dit aussi abondance d’informations véridiques et fantasmées. Elles pullulaient avec le hashtag #incendies, propulsé dans les “trending topics” sur Twitter pendant plusieurs jours. Chacun le sait, dès qu’il se passe quelque chose d’inhabituel dans le monde, des individus malveillants prennent un malin plaisir à faire véhiculer de fausses informations. Difficile donc, de démêler le faux du vrai. 

 

Quoi qu’il en soit, il faut toujours prêter attention à la source avant de partager une information, quelle qu’elle soit ! Les comptes officiels comme ceux des mairies par exemple n’hésitent pas à le rappeler et au passage, montrer leur contribution.

 

 

Si vous possédez un compte Facebook, vous avez certainement dû voir passer des annonces concernant la circulation. En effet, lors d'événements particuliers, les mouvements de foules constituent un vrai problème pour les forces d’intervention et peuvent mettre la population en danger. Pris par  la peur, l’envie de prendre la poudre d’escampette à l’aide de sa voiture se fait grande. Et  pour lutter contre les embouteillages qui bloqueraient l’accès aux pompiers, les consignes de sécurité et les informations de circulation passent aussi sur les réseaux sociaux. Avec 500 millions de tweets envoyés chaque jour et 4100 statuts partagés par seconde, les médias et les entités publiques ont bien saisi la nécessité d’utiliser ces canaux pour faire véhiculer de l’information le plus rapidement possible.

 

 

Quand les administrations ne régissent pas le trafic routier, les internautes s’entraident. Le réflexe n’est plus à écouter la radio mais à demander de l’aide, directement à ses amis.

 

 

 

Entre les demandes, les instructions et les propositions d’aide, les réseaux sociaux jouent un vrai rôle lors d'événements tragiques. Nous l’avons déjà vu pendant des attentats quand Facebook a lancé le “Safety Check”, un moyen de signaler à ses proches que l’on est sain et sauf. Cela a permis notamment de désengorger les lignes téléphoniques et les numéros d’urgence.

 

 

Souvent considérés comme un hobby inutile ou une perte de temps pour les plus jeunes, les réseaux sociaux sont de vrai médias collaboratifs qui certes, peuvent être utilisés à mauvais escient, mais accomplissent également leur devoir de communication au sein de la société.

 

 

 

 

Article rédigé par Marion Vannelli.

 

 

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise
#balancetonporc
News
18/10/2017
Le sujet est en « TT » (pour « trending topics », soit les mots-di[...]
Qu'est-ce que Facebook nous apporte ?
News
18/10/2017
Qu’est-ce que Facebook ? La question semble a priori incongrue tant [...]
les opérateurs booléens marseille
News
13/10/2017
Opérateur booléen : non, il ne s’agit pas d’une nouvelle variét[...]
Twitter refuse de censurer les menaces de Trump sur Twitter Marseille
News
28/09/2017
C’est le feuilleton de l’année. D’un suspense insoutenable, la [...]
Nouvelle fonctionnalité pour Twitter Marseille
News
26/09/2017
L’hiver arrive. La saison des fêtes de fin d’année, du ski, de l[...]