My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Free a désactivé le bloquage par défaut de la publicité
RETOUR
News - Tech

Free a désactivé le bloquage par défaut de la publicité

07/01/2013

Jeudi dernier, on avait pu apprendre que l'opérateur Free avait bloqué la publicité sur internet aux usagers de la Freebox Revolution qui avaient fait une mise à jour de leur box. Mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis l'intervention de la ministre de l'économie numérique Fleur Pellerin. Explications par votre blog d'actualité web préféré !

La rencontre entre Free et Fleur Pellerin

Avant même d'avoir un entretien avec Free, Fleur Pellerin avait clairement émis son avis sur la question de la publicité bloquée. Après avoir reçu annonceurs, éditeurs et régies publicitaires, la ministre de l'économie numérique a annoncé qu'elle trouvait inacceptable de bloquer la publicité. Avant même qu'elle rencontre Maxime Lombardini, directeur général de Free, l'opérateur avait déjà décidé de mettre fin à ce bloquage de publicité. La fonctionnalité est alors toujours présente mais n'est plus opérationnelle.

Le bloquage de la pub sur internet pour ou contre ?

Jeudi et vendredi, les débats étaient animés entre ceux qui défendaient l'action de Free de bloquer la publicité et ceux qui au contraire y voyaient la fin de l'indépendance pour certains sites web et la fin tout court pour d'autres. Pour les premiers, ce bloquage pouvait mener à un internet plus agréable et moins poubelle pour l'utilisateur. Tandis que pour les seconds plus terre à terre, ce bloquage était la fin de l'internet libre et gratuit pour les internautes.

Pourquoi Free a-t-il bloqué la publicité ?

Au final, beaucoup se posent la question du but de Free à bloquer la publicité aux internautes. C'est certain que parfois la publicité web peut être agressive et intempestive mais il est clair qu'on ne peut s'en passer si l'on veut pouvoir naviguer le plus gratuitement possible. Free ne veut pas priver les internautes de cette liberté. Ce qu'il veut c'est seulement faire pression sur Google, le géant. Faire pression pour quoi ? Free veut tout simplement soulever de nouveau le débat sur le partage des ressources web entre les opérateurs et le grand moteur de recherche. En effet, des plateformes comme Youtube utilisant beaucoup de bandes passantes, l'opérateur exige que les frais soient partagés. Des négociations avaient déjà été effectuées auparavant mais rien n'avait été concrétisé. Free a donc voulu montrer à Google que la "puissance" pouvait s'inverser.
Pour le moment, les discussions sont en suspens.
Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise