My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Top 5 des plateformes de crowdsourcing à utiliser pour externaliser la création de contenus
RETOUR
Leader ship - Fiches techniques

Top 5 des plateformes de crowdsourcing à utiliser pour externaliser la création de contenus

Faites appel à la créativité des autres

07/07/2017

De plus en plus d’entreprises font appel aux plateformes de crowdsourcing pour externaliser leur création de contenus et ainsi, gagner en temps et en argent.

Le web a façonné de nouveaux usages en entreprise et continue d’impacter profondément tous les secteurs d’activité. Il est presque devenu obligatoire pour un commerçant d’avoir une présence sur le web, ne serais ce que pour faire connaître ses produits ou son savoir-faire. S’il est plus judicieux de confier la réalisation de son site internet à des professionnels, l’entretenir au quotidien ou en faire la publicité peut relever des compétences d’artistes présents sur des plateformes de crowdsourcing.

 

 

Qu'est ce qu'une plateforme de crowdsourcing ?

 

Une plateforme de crowdsourcing a pour but de mettre en relation des entreprises avec des prestataires “amateurs” pour la réalisation d’une tâche : création de visuels pour une publicité, production de textes pour un article, conception d’un logo, mise en place d’une stratégie marketing,… Tout est possible.


Tout le monde y trouve son compte puisque les entreprises peuvent faire appel à des talents nouveaux pour des missions ponctuelles, quand les artistes peuvent étoffer leurs CV voire trouver de nouveaux clients pour les auto-entrepreneurs. Ils sont bien entendu rémunérés, la plupart du temps.

 

 

Top 5 des plateformes de crowdsourcing

  

Text Broker, pour commander un texte sur-mesure

 

La plateforme de mise en relation avec des auteurs propose de commander des textes allant de 1.3 à 6.5 centimes le mot selon le niveau de l’écrivain. Différents types de textes peuvent être produits, allant d’une simple annonce à un article journalistique optimisé pour le référencement.

 

Les + :

Le prix est adapté au niveau de l’écrivain (5 niveaux)
Celui qui passe commande se réserve le droit de refuser un texte qu’il juge de mauvaise qualité
Une équipe vérifie les textes pour éviter tout plagiat

 

Les - :

Les intérêts divergent : les rédacteurs utilisent souvent ce genre de plateforme pour combler les fins de mois et comme la rémunération n’est pas exceptionnelle, très peu réalisent un vrai travail en profondeur.

 

 

Creads, la plateforme qui renouvelle notre identité visuelle

 

50 000 inscrits réalisent un panel complet de prestations : Création d’un logo, d’une illustration, d’une brochure, rédaction d’un slogan ou d’un nom de marque, construction d’un site web, d’une application… Comme pour une compétition, le client dépose un brief et sélectionne parmi les créations réalisées celle qu’il retiendra.

 

Les + :

Les artistes méconnus peuvent se faire un book
Les marques bénéficient de tarifs avantageux
Les artistes peuvent faire des concours “élite” qui rémunèrent tous les participants et permettent même d’entrer en contact avec les marques.

 

Les - :

Dans la communauté du web design ce site n’a pas très bonne réputation. De nombreux professionnels pensent qu’elle décrédibilise la profession et la considèrent même comme de la concurrence déloyale car ce sont des amateurs qui réalisent les commandes à des prix très bas.
Un problème d’éthique se pose car les participants aux concours classiques ne sont pas rémunérés pour le temps qu’ils ont passé à faire une création, seuls les gagnants le sont.

 

 

Eyeka, le “plus grand terrain de jeu créatif du monde”

 

Semblable au précédent, Eyeka rassemble plus de 300 000 créateurs venus de pays différents et propose des concours aux prix alléchants pour réaliser des visuels, des campagnes publicitaires ou marketing, des packagings…

 

Les + :

Un grand nombre de créateurs venus des quatre coins du monde est disponible pour réaliser des campagnes de grande envergure
Le site est vivant grâce à de nombreux témoignages, articles de blog, conseils et ressources pour les créateurs… une vraie communauté s’est formée.
Des certificats sont téléchargeables après chaque participation à un concours pour que les créateurs puissent garantir leur expérience sur leur CV

 

Les - :

Comme Creads, seuls les gagnants sont rémunérés.
Beaucoup de participants veut également dire moins de chances de gagner
La plateforme semble surtout utilisée par de grandes entreprises internationales. Les processus sont longs donc cela ne convient pas vraiment à des besoins urgents de contenus.

 

 

My photo agency, le "Uber" de la photo pro

 

L’application, décrite comme “le Uber de la photo pro” par ses créateurs, permet aux entreprises de commander un des 3000 photographes dans toute la France pour réaliser des photos de produit, de mariage, pour les réseaux sociaux ou encore pour réaliser une banque d’image.

 

Les + :

Possibilité de trouver un photographe très rapidement
Les photographies sont censées être fournies au client en 24h
Le site favorise les photographes professionnels

 

Les - :

Les prix des prestations sont fixés par la plateforme et dépendent de nombreux facteurs (nombre de shootings commandés dans l’année etc.).

 

 

Zooppa, envie d’une campagne vidéo en réalité virtuelle ?

 

Cette plateforme connecte essentiellement les marques avec des vidéastes pour la création de publicités. Entre 200 000 et 300 000 utilisateurs de différentes nationalités y sont présents pour concevoir une vidéo de qualité et parfois même en réalité virtuelle. Ici encore, les briefs sont lancés par les clients et les premiers gagnants doivent se partager une somme pouvant aller dans les 20 000 $.

 

Les + :

Une très grande communauté de vidéastes amateurs ou professionnels est présente pour réaliser tous types de vidéo
De nombreuses ressources et formations sont disponibles pour assister les créateurs

 

Les - :

Le site est en anglais et certains projets sont réservés aux USA
La plateforme ne met pas en relation directement les marques avec les créateurs. Les marques doivent d’abord contacter la plateforme, faire part de leur projet qui sera ensuite partagé. Le processus peut être long.

 

 

Les plateformes de crowdsourcing représentent donc une opportunité pour les annonceurs de créer du contenu original à un prix attractif en faisant appel au savoir-faire de toute une communauté. Les créateurs ne sont pas en reste puisqu’ils ont la possibilité d’étoffer leurs CV et leurs books grâce à leurs réalisations.

 

Mais les problèmes interviennent quand les intérêts entre ces deux acteurs divergent. Et c’est souvent le cas. L’annonceur souhaite un contenu de qualité au meilleur prix et les créateurs veulent plutôt combler leurs fins de mois et ne sont généralement pas assez payés pour fournir un travail complet. Les plateformes de crowdfunding jouent plus que le rôle de l’intermédiaire, elles définissent le prix et les conditions de travail ou de participation et peuvent parfois poser un problème d’éthique car tous les artistes ne sont pas forcément rémunérés pour le temps travaillé sur un projet.

 

Les petites entreprises peuvent donc utiliser ces plateformes pour trouver du contenu rapidement, au meilleur prix, mais pour un meilleur échange et une relation durable avec un prestataire, il existe aussi des plateformes de mise en relation avec des freelances.

 

 

 

Article rédigé par Marion Vannelli

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise