My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
RETOUR
Leader ship - Paroles d' experts

Gestionnaire de noms de domaine

La gestion de noms de domaine, c'est l'affaire de Rémi Martinelli

05/04/2013

Rémi M. est le gestionnaire de noms de domaine de Jalis. Une fonction cruciale en agence web qu'il va vous expliquer. Il consacre aussi une autre moitié de son temps au référencement des sites Jalis. Du haut de ses 25 ans, il parle avec sagesse de ses fonctions, de la vie d'entreprise et du domaine du web.

 

Depuis combien de temps travailles-tu chez Jalis et quelle est ta fonction dans l’agence web ?

J’ai intégré la société Jalis le 7 septembre 2010 très exactement au poste de technicien au support technique où je m’occupais de l’assistance auprès des clients par mail ou par téléphone. Mais depuis novembre 2012, j’ai une double casquette puisque j’ai intégré le service de référencement de l'agence, en plus de m’occuper de la gestion des noms de domaine.

Avant d’intégrer Jalis, quel a été ton parcours ?

Après avoir obtenu un Baccalauréat Economique et Social, j’ai voulu me tourner vers une carrière dans les métiers du web, un secteur qui m’attirait et un univers avec lequel j’ai grandi. Je me suis ainsi dirigé vers l’IUT d’Arles où j’ai obtenu un DUT Services et Réseaux de Communication qui m’a enseigné les bases des métiers du web et bien plus encore, puisqu’il s’agit d’une formation multimédia polyvalente qui inculque des compétences dans les domaines de la programmation web, de l’infographie, des réseaux informatiques, de l’audiovisuel et de la communication en général.

Puis, j’ai effectué à l’IUT du Puy en Velay en Auvergne une Licence Pro Multimédia, à peu près aussi généraliste que le DUT SRC mais qui m’a permis du coup d’avoir de nouveaux projets tutorés et une nouvelle période de stage, ce qui n’est jamais négligeable pour engranger de l’expérience.

Pourrais-tu décrire en quelques mots ton poste actuel ?

Je m’occupe au quotidien de la gestion des noms de domaine, à savoir l’achat du nom de domaine pour un nouveau client, leur renouvellement ou encore leur transfert lorsqu’un client nous rejoint et qu’il change donc de prestataire. 

Une autre partie de mon travail consiste à mettre les sites en ligne, puisque lorsqu’ils ne sont pas livrés, ils sont accessibles uniquement via une adresse technique qui n’est pas référencée et qui est juste visible par le client. Pour ce faire, je dois contrôler une dernière fois le bon fonctionnement du site et des boites mails associées et j’opère ensuite à la modification des enregistrements DNS (la « carte d’identité » d’un nom de domaine) pour basculer le site en ligne définitivement.

Cela peut paraître compliqué avec tous ces termes techniques mais, pour résumer, je suis en charge de la partie administrative (enregistrement, transfert, renouvellement…) et technique (mise en ligne, enregistrements DNS…) des noms de domaine.

Que préfères-tu dans ton travail ?

J’aime le côté relationnel qui en découle, puisqu’il faut être sans cesse en communication avec les autres services de la société, notamment les coordinateurs qui demandent les mises en ligne ou les transferts. Le fait que ce soit également une tâche très méthodique, car il ne faut rien laisser au hasard, tout tracer, suivre les process établis et communiquer avec chaque service dès que l’on effectue une opération (j’en reviens toujours à la fameuse mise en ligne). Bref, il s’agit d’une fonction où il faut être structuré, concentré et bien dialoguer avec les gens autour de soi pour s’assurer de ne pas commettre l’erreur fatale (un problème de nom de domaine et c’est un site entier qui se retrouve hors-ligne)…

Quel est le site Jalis dont tu es le plus satisfait ?

Il y a le site de Family Sphère, un grand groupe de franchises dans le domaine de la garde d’enfant et du soutien scolaire à domicile. C’est ce que l’on pourrait appeler un « grand compte ». C’est typiquement le genre de client qui permet à une entreprise habituée à travailler avec des PME à faire des progrès considérables au niveau de l’organisation, de l’attente et de la satisfaction client. C’est peut-être bête ce que je vais dire, mais travailler avec une grosse société permet de s’élever et de « tester » en quelque sorte sa réactivité et de booster son savoir-faire.

Il y a également la FAQ Jalis, un site d’assistance que l’on a mis en place à la base pour nos propres clients (afin notamment de les aider à configurer une boite mail) et qui se retrouve aujourd’hui à être largement utilisé par des internautes lambdas qui y accèdent via Google. Cela montre qu’avec un contenu à la fois riche, intéressant et de qualité on attire indubitablement les visiteurs, et c’est ce que l’on tend à enseigner à nos clients.

Quel site t’a donné le plus de fil à retordre et pourquoi ?

Je dirais le site d’Access Fashion, une société de prêt-à-porter basée à Thessalonique en Grèce. N’ayant pas la gestion du domaine, il a fallu se connecter sur une interface spécifique avec les codes d’identification fournis par la cliente, puis reconfigurer tous les mails à distance via un logiciel de prise en main et en communiquant en anglais au téléphone… Heureusement, Lola rédactrice web bilingue parle couramment l’anglais et l’on a pu mettre en commun nos compétences pour venir à bout de cet « imprévu ».

Est-ce que tu aurais des conseils à donner à ceux qui débutent dans le secteur du web ?

A première vue, le domaine du web peut paraitre compliqué avec tous ses termes techniques et toutes ses technologies aussi diverses que variées. Néanmoins, si j’ai un conseil à donner, c’est avant tout d’être curieux. Peu importe le bagage de compétences que l’on possède, il faut sans cesse s’ouvrir, se renseigner en faisant de la veille et en demandant des conseils aux personnes qui nous entourent et qui sont parfois plus qualifiées ou tout simplement plus expérimentées. En gros, ne pas avoir peur d’outrepasser ses fonctions en poussant un peu plus loin une recherche d’info ou une demande d’explication. C’est aussi pour cela que je recommande à tous ceux qui veulent se lancer dans ce domaine d’activité riche et en constante évolution de privilégier une formation mettant l’accent sur des stages de plusieurs semaines qui véhiculent une expérience de la vie en entreprise qui ne peut pas se retrouver dans une formation trop « scolaire ».

Le domaine du web, c’est aussi s’appuyer sur la multitude de compétences que l’on peut trouver dans une agence web (chefs de projet, commerciaux, graphistes, développeurs, référenceurs, etc…) et de privilégier la communication inter-service afin d’atteindre le but premier d’une entreprise de services : la satisfaction client. Se reposer sur un vrai travail d’équipe que j’illustrerais par ce dicton anglosaxon : « United we stand, divided we fall ».

Pour conclure, je finirais par dire que le domaine du web est très riche et qu’il y a de la place pour tout le monde. Que l’on soit plutôt technique, plutôt créatif ou plutôt orienté sur la rédaction, chacun y trouvera son compte. C’est cela qui fait le charme de ce microcosme où, contrairement aux idées reçues, on n’y trouve pas que des geeks ou des nerds sortant tout droit de la projection du dernier Star Wars.

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise