My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Mario, pour les petits et les grands écrans
RETOUR
Fun - Tendances

Mario, pour les petits et les grands écrans

08/02/2018

Le célèbre héros de Nintendo refait parler de lui avec l’annonce d’une nouvelle adaptation au cinéma et d'un portage sur smartphone.

L’année 2017 a indéniablement été l’année de la Switch dans le domaine vidéoludique, voire au-delà. Élue « gadget de l’année » par le Time Magazine, elle a révolutionné la pratique du jeu vidéo avec son format hybride à la fois console de salon et portable.

Succès critique, elle a également fait un carton auprès du public. Ainsi, Nintendo a récemment communiqué ses résultats financiers pour l’année 2017. Les chiffres sont sans appel : pas loin de 15 millions de Switch ont été distribuées dans le monde de sa sortie jusqu’au 31 décembre 2017. C’est bien simple : en à peine dix mois, elle a fait mieux que la Wii U, son aînée, en cinq ans (vendues à 13,56 millions d’exemplaire).

Sur le plan de ludothèque, il convient de rappeler que la Switch a bénéficié d’un lancement tonitruant avec Zelda Breath of the Wild salué à l’unanimité par la critique. Malgré ce départ canon, la suite est restée de haute volée avec un rythme de sortie d’au moins un bon titre par mois (Splatoon 2, Arms…). Résultats : 52,7 millions de jeux ont été vendus, soit la moitié du parc de la WiiU ! À ce titre, ce bon vieux Mario a (encore) tiré son épingle du jeu puisque Super Mario Odyssey a été distribué à plus de neuf millions d’exemplaires. Si on en croit les estimations du site Vgchartz, plus de 3,6 millions d’unités du jeu aurait été vendues, ce qui en fait le sixième titre le plus écoulé dans l’année. Une performance quand on sait que Super Mario Odyssey n’est sorti que le 27 octobre 2017.

 

Mario fait son cinéma


Dans la foulée de ces excellents résultats, Nintendo a fait deux annonces majeures pour le moins surprenantes. Tout d’abord, l’ancien plombier aura droit à des nouvelles aventures au cinéma dans un long métrage produit par Shigeru Miyamoto en personne et Illumination Entertainment, une société de production cinématographique américaine dirigée par Chris Meledandri à qui l’on doit Moi, Moche et Méchant ou encore les Minions.

Mario fera-t-il donc l’objet d’un dessin animé ? Nul ne peut le dire car, pour l’instant, peu d’informations ont filtré sur le projet. Il reste que cette annonce étonne alors que la précédente adaptation n’est pas restée dans les mémoires. Malgré la présence au casting de John Leguizamo, Bob Hoskins et Dennis Hopper, le film fût un échec critique et un four commercial. Indépendamment de la (mauvaise) qualité du film, il faut dire qu’avec son univers cyberpunk cheap composé de dinosaures, Super Marios Bros était bien peu fidèle à l’œuvre originale. Avec Miyamoto aux manettes pour la nouvelle adaptation, gageons que l’univers des jeux soit respecté.

Dans tous les cas, cette nouvelle incursion dans le cinéma témoigne de la volonté de Nintendo d’étendre l’univers de sa mascotte hors du cadre stricto sensu du jeu vidéo. Il convient de rappeler qu’en 2015 Nintendo avait conclu un accord avec Universal Parks and Resorts pour construire des parcs d’attractions estampillés « Mario et Luigi ».

 

Mario Kart, ses carapaces et ses peaux de banane sur smartphone


Par ailleurs, le jeu Mario Kart sortira sur mobile sous le nom de Mario Kart Tour. Il s’agira de la quatrième création de Nintendo dans ce domaine après Super Mario Run, Fire Emblem Heroes et Animal Crossing : Pocket Park. Pour le coup, la « magie » de Mario a opéré de façon mitigée. Certes, l’application gratuite de Super Mario Run a été téléchargée deux cents millions de fois. Elle dispose de vingt millions d’utilisateurs mensuels. Toutefois, s’agissant des bénéfices, Nintendo s’est juste contenté d’un mot : « acceptables ». Et pour cause : il fallait débourser pas moins de 9,99 euros pour débloquer le jeu entier.

Par conséquent, il n’est pas dit que ce modèle soit reconduit pour Mario Kart Tour. Nintendo pourrait opter pour un free-to-play à l’instar de Fire Emblem Heroes. Cela signifie que le jeu de base serait gratuit mais que des options ou des niveaux supplémentaires seraient disponibles via des micro transactions.

En tout cas, on peut compter sur le savoir-faire de Nintendo et sa capacité à se remettre en cause pour nous offrir une expérience ludique marquante et conviviale. Mario Kart se prête particulièrement au format portable comme en témoigne le carton de la version Switch, Mario Kart 8 Deluxe, avec plus de quatre millions d’exemplaires vendus en 2017, toujours selon Vgchartz.

Mario Kart Tour est prévu pour la prochaine année fiscale qui commence le 1er avril 2018 et finit le 31 mars 2019.

 

 


Article rédigé par Thierry Randretsa

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise