My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port
édition Marseille
My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port My Jalis - Découvrir Marseille Vieux Port

Magazine lifestyle et événements à Marseille : Quand information rime avec réseaux sociaux

RETOUR
Leader ship - Reportages

Quand information rime avec réseaux sociaux

Comment s'informer sur Internet ?

26/09/2017

Désormais, s’informer via Facebook, Twitter, Snapchat & Cie est devenu aussi banal que d’écouter de la musique en streaming ou d’acheter en ligne. C’est le résultat d’une enquête du Pew Research center aux États-Unis.

 

Ainsi, les réseaux sociaux sont la principale source d’information dans ce pays. L’étude du centre de recherche a été effectuée sur un échantillon représentatif d’adultes américains entre le 8 et le 21 août 2017.

 

 

De 7 à 77 ans

 

En effet, 67 % d’entre eux déclarent recueillir au moins une partie des actualités en passant par ce canal. En fait, ce chiffre est loin d’être inédit puisqu’ils étaient déjà 62 % à être dans ce cas début 2016 lors du précédent sondage du centre de recherche. Ce qui est nouveau, c’est la proportion de personnes âgées de plus de 50 ans déclarant s’informer par ce biais : ils sont désormais plus de 50 % (55%). Toutefois, ils restent moins nombreux que les moins de 50 ans (78%). Par ailleurs, l’étude observe une progression de l’information par les réseaux sociaux chez les populations non blanches et peu diplômées alors qu’elle baisse légèrement pour les personnes diplômées.

 

 

La domination (presque) sans partage de Facebook

 

Dans ce contexte, Facebook rafle la mise. Il est de loin le premier réseau social source d’information. Ce ne sont pas moins de 45 % des adultes américains à suivre l’actualité par ce biais. Avec une base pourtant plus large, Youtube arrive en seconde position avec 18 %, suivi de Twitter avec 11 % en raison de la (petite) taille de sa communauté par rapport aux deux autres mastodontes. Toutefois, la plateforme de microblogage est en proportion le réseau social de l’information par excellence avec quasiment trois quarts de ses membres à l’utiliser pour suivre les nouvelles contre 68 % pour Facebook et seulement 32 % pour Youtube.

En outre, les utilisateurs ne se cantonnent pas à une seule plateforme pour s’informer. Plus d’un quart passent par au moins deux d’entre elles, si ce n’est plus. C’est particulièrement le cas des abonnées d’Instagram, Snapchat et WhatsApp. À leur propos, il est intéressant de noter des usages singuliers comme le fait que les « Instagrammeurs » ont plus tendance à se rendre sur Snapchat que sur Linkedin, par exemple. Là encore, Facebook est en position de domination avec 48 % des socionautes à se rendre en plus sur ce site pour suivre l’actualité. Il est dommage que l’étude du Pew Research Center n’en dise pas plus sur ce qui motive ces préférences.

 

 

Chacun son réseau social

 

L’analyse par segmentation de la population peut peut-être nous donner des indices sur ce point. Ainsi, plusieurs catégories peuvent être définies :
Instagram et Snapchat sont l’apanage des jeunes et des non blancs. 82 % des utilisateurs de Snapchat (pour l’information, rappelons-le) ont entre 18 et 29 ans. Au total, ils sont 21 % à se tenir au courant de l’actualité via cette plateforme.
Twitter et Linkedin sont dominés par les utilisateurs diplômés.
Par leur base, Facebook et Youtube incluent plus de personnes plus âgées qu’Instagram et Snapchat.

 

 

Des médias traditionnels toujours sollicités

 

Le succès rencontré par les réseaux sociaux dans l’accès aux actualités signifie-t-il pour autant l’abandon des médias traditionnels ? Non, si on en croit l’étude du centre de recherche. Toutefois, ces derniers diffèrent selon la plateforme utilisée. Par exemple, si Facebook est votre source d’information, vous aurez tendance à regarder la télévision comme alternative. Par contre, si vous êtes un twittos ou un membre de Linkedin, vous aurez recours aux sites d’actualité ou à leurs applications.

En définitive, si les acteurs du numérique dans ce domaine ont gagné la bataille de l’accès à l’information, ils doivent encore convaincre sur le fond. Ces derniers font régulièrement l’objet de critiques ou de controverses relatives à la qualité des « informations » qu’elles diffusent: rumeurs virales, contenus uniformisés , discours de haine en accès libre, succès des « fake news », modération inadaptée… Autant de problématique à résoudre pour que ces plateformes gagnent la bataille de la légitimité.

 

 

 

Article rédigé par Thierry Randretsa

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise
Bad buzz des marques Marseille
Leader ship
18/10/2017
C’est la peur de tous communicants. Celle de se retrouver un jour fa[...]
Nothing to hide de Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic Marseille
Leader ship
13/10/2017
Plus de quatre ans après les révélations d’Edward Snowden sur les[...]
Réussir sa carrière grâce au personal branding à Marseille
Leader ship
26/09/2017
Dans un marché du travail ultra concurrentiel, utiliser les méthodes[...]
Hally l'Oracle du Net Marseille
Leader ship
26/09/2017
Connaître la face cachée du web de façon instructive et ludique ? T[...]
Protection des données personnelles informatiques Marseille
Leader ship
26/09/2017
Une étude du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) montre que l[...]
la voiture autonome marseille
Leader ship
05/09/2017
Alors que le secteur des véhicules autonomes apporte son lot de nouve[...]