My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Facebook lance son service d’offre d’emploi en France
RETOUR
News - Réseaux sociaux

Facebook lance son service d’offre d’emploi en France

Facebook joue une nouvelle carte

28/05/2018

Vous êtes en recherche d’emploi ? Entre le visionnage d’une vidéo de lolcat et la rédaction d’un statut, vous pouvez désormais consulter des offres et postuler sur Facebook.

L’appétit du réseau social est insatiable. Au motif de « donner à tous le pouvoir de créer une communauté et rapprocher le monde entier », il s’accapare la moindre parcelle d’activité humaine. Rappelez-vous, c’était il n’y pas si longtemps que ça, Mark Zuckerberg avait annoncé à la conférence annuelle F8 des développeurs son intention de se lancer sur le marché des applications des rencontres. Depuis mardi 15 mai, il a lancé en France son service d’offre d’emploi.

 

 

Des atouts de poids

 

Avec à chaque fois la même question : pourquoi se lancer sur un marché a priori saturé ? En effet, qui dit réseau social professionnel dit Linkedin, propriété d’un autre GAFAM depuis 2016 : Microsoft. Irrémédiablement, la même réponse vient à l’esprit : le nombre massif de ses utilisateurs. Malgré la présence de 500 millions de membres, le réseau professionnel de référence ne peut lutter contre les deux milliards d’utilisatrices et d’utilisateurs de Facebook.

 

Il faut aussi compter sur la présence des entreprises même si la plateforme s’avère moins avantageuse pour elles ces derniers temps avec la baisse de la portée organique de leurs pages. 70 millions d’entreprises disposent d’une page Facebook à l’échelle mondiale dont un million de TPE/PME en France. Le réseau social ne manque donc pas d’arguments pour être un espace propice à la recherche d’emploi.

 

 

L’emploi sur Facebook : on « like » ou pas ?

 

Qu’en est-il de la qualité du service ? Il s’avère plutôt simple d’utilisation. Il est accessible depuis le PC ou le mobile en cliquant sur l’onglet « Offres d’emploi ». Les annonces défilent au centre comme si vous étiez sur votre fil d’actualité. À gauche, se trouvent les critères pour préciser sa recherche : titre du poste, lieu, secteur d’activité et type de contrat. Il suffit de cliquer sur l’annonce pour voir son contenu. Un bouton « postuler maintenant » permet d’envoyer sa candidature. Il faut alors remplir les champs relatifs aux coordonnées. Si votre profil est complet, ils sont pré remplis. Puis, il convient d’ajouter son expérience professionnelle et sa formation.

 

L’interface est donc dépouillée, peut-être même trop. Facebook n’a visiblement pas jugé utile d’inclure un outil pour envoyer son Curriculum Vitae. Faut-il y voir de la « disruption », l’entreprise de Menlo Park faisant le pari que le profil de l’utilisateur remplacera à terme le bon vieux CV ? Il en est de même pour la lettre de motivation. Toutefois, postulants et employeurs ont la possibilité d’échanger via Messenger après l’envoi de la candidature.
Autre manquement : pour le moment, le candidat ne dispose pas d’information tangible pour s’assurer de la véracité d’une offre d’emploi. De manière générale, il n’a accès qu’à très peu d’options. Tout juste peut-il enregistrer des offres et s’abonner pour recevoir des notifications en cas de parution de nouvelles annonces.

 

 

La publication d’une offre d’emploi par l’entreprise

 

Côté entreprise, il est possible de publier une offre d’emploi en passant par le bouton du même nom prévu à cet effet. Là encore, Facebook assure le minimum syndical avec des champs à remplir portant sur le titre du poste, sa description et le salaire (ce dernier est facultatif) sur la colonne de gauche. Un menu déroulant permet de choisir le type de contrat. Dans la colonne de droite, un aperçu de l’offre s’affiche, au choix, en version Desktop et en version mobile. Petite originalité : il est possible de formuler des questions spécifiques, qu’elles soient ouvertes, fermées ou à choix multiples. À surveiller dans les faits pour voir si cela n’aboutit pas à des dérives sur le plan de la vie privée des candidats.

 

Enfin, les entreprises peuvent entrer une adresse mail pour recevoir une notification à chaque réception de candidature.

 

 

 

Article de Thierry Randretsa

 

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise