My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Sheboard : un clavier contre les stéréotypes de genre
RETOUR
News - Tech

Sheboard : un clavier contre les stéréotypes de genre

Rendre aux femmes leur confiance

26/02/2018

Suite aux affaires Hamilton et Weinstein, les langues des victimes se délient et les plaintes pour harcèlement sexuel et pour viol se multiplient. Les actes et les démarches anti-sexisme se succèdent, pointant les mauvaises normes sexospécifiques et les stéréotypes mal fondés. L’organisation humanitaire finlandaise Plan International a même décidé de prendre les choses en mains... en mettant au point un clavier peu commun...

En 2016, c'est l'esclandre ! Le monde entier apprend, avec ou sans stupeur, que deux hommes à la réputation mondiale sont accusés de harcèlement sexuel et de viol par plus d’une centaine de femmes. D’un côté, David Hamilton, photographe français populaire, connu pour ses clichés mettant en scène des adolescentes dans des poses suggestives. De l’autre, Harvey Weinstein, producteur et producteur délégué américain de renom (Shakespeare in Love, Pulp Fiction, Le Seigneur des Anneaux, Inglourious Basterds, Happiness Therapy,...).

 

S’en suit une lutte acharnée sur les réseaux sociaux, des victimes contre leur agresseur. Une union est créée, des hashtags sont même lancés sur Twitter : #balancetonporc et #metoo se retrouvent très vite en TT (“trending topics” ou “top tweet”). Actrices, journalistes, mannequins, assistantes et personnes lambdas expliquent les unes après les autres comment elles ont été agressées sexuellement par Hamilton, Weinstein ou d’autres hommes dans le monde.

 

 

Sheboard, un clavier pour smartphone anti stéréotypes de genre

 

 

Si ces deux affaires en particulier ont pris une ampleure considérable, les actes déplacés à l'encontre des femmes ne datent pourtant pas d'hier... La faute aux stéréotypes de genre ? On peut se poser légitimement la question.

 

Après la plateforme Stop-cybersexisme lancée en octobre dernier par l’Observatoire régional des violences faites aux femmes (ORVF), c'est au tour de l'organisation humanitaire Plan International Finland de prendre part au combat, en créant un nouveau clavier pour smartphone. Tout juste lancé, Sheboard est disponible gratuitement sur Android uniquement (pour l'instant) et vise la défense des droits des enfants, les égalités entre hommes et femmes mais également la fin des stéréotypes de genre hasardeux.

 

 

“Nous parlons aux garçons de leurs capacités. Nous parlons aux filles de leurs corps”

 

C’est en observant différents phénomènes sociétaux et sociaux que l'entreprise finlandaise s’est aperçue de l'importante présence et de l'impact des stéréotypes de genre. Et ce, dès le plus jeune âge. En effet, dès l’enfance, les mots sont employés différemment selon les sexes. On dira par exemple, plus facilement et sans nécessairement s'en rendre compte, qu’un garçon doit être fort et fonceur, tandis qu’une fille devra être gentille et jolie.

 

Malheureusement, ces comportements volontaires ou non ne sont pas sans répercussions. Ils impactent considérablement la façon d’être et de penser d’un enfant. C'est sur ce point qu'insiste Plan International Finland : le langage choisi influence l’enfant lors de sa croissance. C’est ainsi, en partie, que bon nombre de femmes se sous-estiment et perdent confiance en elles lors de leur rapport avec la société.

 

Afin de répondre et de lutter contre ces stéréotypes de genre inculqués dès le plus jeune âge, l’organisation humanitaire a conçu ce nouveau clavier. En utilisant la saisie de texte prédictive, l’application invite les utilisateurs à penser autrement la filles ou la femme. En effet, lors de l’écriture d’un SMS, l’outil suggère d’employer des mots plus diversifiés et adéquats, pour ne pas créer davantages de différences à l'emporte pièce.

 

 

Aider les femmes

 

En plus de se poser en aide, en termes de lutte contre les stéréotypes, Sheboard permet de rappeler aux filles et aux femmes leur potentiel, et combien leurs compétences et leur polyvalence sont égales à celles des hommes.

 

Cependant, il ne faut pas oublier que l'essentiel demeure de comprendre les conséquences dévastatrices des stéréotypes de genre... et c’est ce qui est précisé sur le site de Sheboard : Sheboard n’est pas une solution mais une aide. Son utilisation doit permettre aux hommes de voir la femme différemment grâce aux termes proposés par le clavier, et aux femmes de reprendre confiance en elles et de se sentir à la hauteur. Une idée relativement compliquée à intégrer pour certain.e.s.

 

 

Sheboard : comment ça marche ?

 

L’idée est simple : après avoir téléchargé l’application gratuite (uniquement en anglais pour le moment) sur votre smartphone Android, le clavier s’installe. Vous ne remarquerez aucune différence avec celui que vous utilisez habituellement : les touches et les caractères seront toujours disposés de la même façon. La seule différence ? La saisie de texte prédictive et ses suggestions.

 

Plus vous vous servirez du clavier et de ses suggestions, plus Sheboard apprendra et récoltera votre fréquence d'utilisation des mots afin de vous proposer de nouvelles expressions liées à vos habitudes. 

 

Très vite, en commençant une phrase telle que “My daughter is” ("ma fille est"), les suggestions “strong” ("forte") et “good” (dans cet exemple “une bonne personne”) apparaitront. Mais le clavier révolutionnaire Sheboard ne s’arrête pas là avec ses prédictions : tapez l’expression “my little princess” ("ma petite princesse”) et regardez-la se transformer en incroyable aventurière (“my awesome adventurer”).

 

 

 

Article rédigé par Clélia Ripoll

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise