My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Une nouvelle tête et des poches pleines pour Nintendo
RETOUR
Fun - Buzz

Une nouvelle tête et des poches pleines pour Nintendo

Grande nouvelle pour Nintendo

30/04/2018

Nintendo va accueillir un nouveau président à sa tête alors que l’entreprise présente de bons résultats financiers.

Nintendo fait peau neuve. Après trois ans de présidence Tatsumi Kimishima, 68 ans, c’est le jeune Shuntaro Furukawa, 46 ans, qui prendra sa place le 28 juin 2018. Il convient de rappeler que Kimishima avait assuré le poste en intérim après le décès brutal de Satoru Iwata. Une transition difficile alors que Nintendo traversait une mauvaise passe avec l’échec de la WiiU et la préparation de la Switch.

 

 

Carton plein pour la Switch

 

Une époque révolue à la lumière des chiffres publiés par la firme de Kyoto jeudi 26 avril. Car Furukawa va reprendre les rênes d’une entreprise à nouveau florissante. On s’en doutait : les résultats de son année fiscale close le 31 mars 2018 le confirment. L’entreprise a doublé son chiffre d’affaires (7,9 milliards d’euros) et enregistre un bénéfice annuel net de 1,04 milliards d’euros, soit une hausse de 36 % par rapport à l’année précédente.

 

La raison de cette embellie : le succès monstre de leur dernière console, la Switch. Le public a été séduit par son concept hybride, à la fois console de salon et portable, permettant de jouer « où vous voulez quand vous voulez ». Résultat : la machine s’est écoulée à 17,8 millions d’exemplaires depuis sa sortie en mars 2017 (15,05 millions pour la seule année fiscale). En outre, Nintendo s’est appuyé sur son savoir-faire pour offrir un line-up d’une qualité exceptionnelle pour la première année de vie de la console, que ce soit pour les « traditionnels » Mario et Zelda que pour les nouvelles licences. Ce n’est donc pas un hasard que neuf titres aient déjà dépassé la barre du million d’unités vendues. Parmi ceux-ci, on trouve le récent Kirby Star Allies, Arms, Xenoblade Chronicles 2 ou encore Splatoon 2. Certains comme Super Mario Odyssey ou encore Zelda Breath of the Wild (en incluant les ventes WiiU pour ce dernier) sont même au-delà des dix millions, ou pas loin (9,22 millions pour Mario Kart Deluxe). Au total, 63 millions de jeux ont été distribués sur l’année fiscale, loin devant l’objectif initial de 53 millions.

 

 

3DS et Super NES Mini ne sont pas en reste

 

À noter qu’il n’y a pas que la Switch qui a souri à Nintendo puisque le constructeur a tout de même écoulé 6,4 millions exemplaires de sa console (uniquement) portable 3DS pour un parc total de 72,5 millions de machines. Sur le plan du software, 35,64 millions de logiciels ont été vendus dont 7,51 millions pour les seuls Pokemon Ultra-Soleil et Pokemon Ultra-Lune. La société a aussi bien surfé sur la nostalgie du retrogaming avec 5,28 millions de Super NES Mini vendues. Même le business sur mobile marche puisque le revenu en la matière a augmenté de 62 % pour atteindre un chiffre encore modeste de 295 millions d’euros.

 

 

Un avenir prometteur

 

Jusqu’à quand ? Respectueux de l’image traditionnelle de Nintendo, le nouveau PDG Furukawa a à cœur d’adapter sa compagnie aux défis de son temps. Le mobile en fait partie et peut-être que le Mario Kart Tour à venir réitérera le succès incroyable de Pokemon Go qui fût un véritable phénomène de mode. Mais Shuntaro Furukawa est aussi un authentique gamer qui sait qu’une console fonctionne en (grande?) partie sur ses exclusivités. Après une année 2017 du feu de dieu pour la Switch, 2018 est plus tranquille même si la console pourra compter prochainement sur les poids lourds Mario Ace Tennis, Octopath Traveler et Super Smash Bros. Mais la surprise pourrait venir de Nintendo Labo, qui mêle jeu de construction en carton et jeu vidéo pour le plaisir des petits et des grands. Si on en croit les premiers retours des charts japonais, les kits se vendent comme des petits pains.

 

De quoi entrevoir l’avenir avec sérénité et remplir l’objectif annoncé des 20 millions de Switch vendues pour l’année fiscale en cours.

 

 

 

Article de Thierry Randretsa

 

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise