My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Dico du Web : le lexique du référencement
RETOUR
Leader ship - Fiches techniques

Dico du Web : le lexique du référencement

9 termes clés à connaitre pour un bon référencement

23/06/2017

Vous vous demandez pourquoi Simon, le développeur de votre boîte, a l’air toujours plus crédible que tout le monde quand il prend la parole ou pourquoi vous perdez le fil en réunion quand tous vos collègues cumulent les interventions pleines de sens ? Certains semblent avoir fait du digital un 6e sens et ont l’air de toujours savoir de quoi il retourne (bien sûr vous n’en faites pas partie) ?

La rédac’ s’est intéressée à ce phénomène et la conclusion est sans appel : ce qui vous fait miroiter un semblant d’assurance n’est rien d’autre que le vo-ca-bu-laire ! Chaque métier possède son lot de mots privés, de termes secrets employés uniquement par des personnes avisées. Par chance cela s’apprend, cela se retient et cela s’emploie sans modération.

 

Particulièrement généreux, nous avons décidé de décrypter pour vous  ce vocabulaire du web qui vous fera passer pour un expert aux yeux de tous. Régulièrement, nous mettrons à votre disposition une petite sélection d’acronymes et de mots importants à connaître pour tâcher de rester “dans le coup” en toutes circonstances.

 

Cette semaine, premier épisode du Dico du Web : le référencement. Quoi de mieux pour commencer ?

 

 

ALGORITHME GOOGLE

 

Google a en réalité plusieurs algorithmes, portant de charmants noms d’animaux, et qui fonctionnent comme des robots.

 

Autrement appelés bots, spiders ou crawlers, ils explorent les sites web référencés dans le but de les analyser et de définir s’ils sont dignes de remonter vers les premières positions ou s’il vaut mieux les enterrer dans les dernières pages.

 

Ils fonctionnent en continu et inspectent chacun un élément en particulier : un algorithme pour vérifier les liens sortants, un autre pour démasquer les sites à faible valeur ajoutée etc. Ce sont eux qui décident s’il faut sanctionner ou mettre en valeur une page.

 

 

ANCRE 

 

Le cercle des poètes disparus n’a qu’à bien se tenir ! Dans le web, nous avons nous aussi notre lot de littéraires et autres adeptes de métaphores. Comme son nom l’indique, l’ancre d’un lien est un mot rattaché à un lien. On peut choisir son ancre par souci esthétique (en camouflant une disgracieuse adresse web) ou afin d’optimiser son lien pour le référencement.

 

Vous avez sûrement déjà dû être renvoyé sur une page web après avoir cliqué sur “cliquez ici”. Ceci est une ancre.

 

 

BLACK HAT SEO

 

Dans le joyeux monde du référencement, il n’y a qu’un Dieu : Google. C’est lui et ses sbires, aka ses algorithmes, qui décident de ce qui est bien ou mal et qui punissent en cas de faute. Le “black hat SEO” fait référence aux hackers “black hats”, ceux qui ont de mauvaises intentions.

 

En référencement, les blacks hats sont ceux qui expérimentent des techniques considérées comme abusives par Google. Si parfois elles peuvent bénéficier d’un résultat prodigieux sur le positionnement, elles peuvent aussi se voir pénalisées.

 

Google aime la qualité, pas le forcing.

 

A vous de voir si flirter avec le danger en vaut la peine, sachant qu’être pénalisé revient à ne plus être visible sur le moteur de recherche. Autrement dit, être rayé de la surface de la terre.

 

Exemples de techniques “black hats” :

  • Création de splogs
  • Faire du cloaking
  • Faire du spam de commentaires
  • Faire du negative SEO

 

 

BALISE TITLE

 

Il y a une probabilité proche de 100% pour que vous entendiez ce terme dans cette phrase : “Il faut optimiser la balise title”.

 

Cette balise c’est le titre d’une page. Attention, à ne pas confondre avec la balise H1 dans laquelle vous mettrez le titre qui sera affiché dans votre article. La balise title s’affiche dans votre onglet et sera surtout, le titre du résultat de votre page sur Google. Le moteur de recherche compte beaucoup sur cette balise pour connaître le contenu d’une page.

 

Maintenant, vous comprenez donc pourquoi il faut absolument “optimiser la balise title”.

 

 

BALISE MÉTA DESCRIPTION

 

Contrairement à la balise title, cette balise-ci ne fait pas partie des critères pris en compte par Google pour le positionnement. La bourrer de mots clés ne sert donc à rien.

 

Mais alors pourquoi optimiser la balise méta description ?
Pour améliorer l’expérience utilisateur et augmenter le taux de clic de vos annonces. Il faut l’optimiser pour l’internaute afin de lui donner envie de cliquer, tout simplement.

 

Si Google ne prend pas en compte les mots clés insérés dans la méta description (ou “méta des” pour les intimes), il accorde en revanche de l’attention au taux de clic qui lui indique la qualité des annonces.

 

 

CLOAKING

 

Le cloaking, ou “dissimulation” en français, est une des techniques utilisées par les “black hats SEO”. Que voulez-vous, les voyous sont partout.

 

Cette pratique consiste à proposer une page web différente aux moteurs de recherche et aux internautes.


Pourquoi ? Dans le monde des gentils, cela permet d’afficher une page avec plus d’éléments graphiques et moins de textes. Dans le monde des méchants, cela est utilisé pour tromper les moteurs de recherche sur la qualité d’un site web, ou pour tromper les internautes et les rediriger vers une page qui ne correspond pas à leur recherche.

Pas bien.

 

 

NETLINKING

 

On pense souvent qu’il suffit de travailler les textes pour qu’un site soit bien référencé.

Erreur. 

Il est tout aussi important d’obtenir des liens externes qui pointent vers son site web pour montrer à Google que oui, il est digne d’intérêt et fait parler de lui. Plus il y a de liens provenant d’autres sites de qualité, mieux c’est. C’est comme un système de vote.

 

Imaginez votre compte Twitter. S’il est suivi par 20 000 personnes, cela voudra dire que vous avez peut être quelque chose d’intéressant à dire. Maintenant si vous êtes suivi seulement par Barack Obama, Justin Bieber et David Guetta qui eux ont des milliers d’abonnés, ce que vous publiez est aussi considéré comme potentiellement très intéressant.

 

Avoir des liens c’est pareil, il s’agit d’un indicateur de qualité et de popularité. Le chargé de netlinking devra multiplier les liens de qualité pour faire remonter les pages d’un site web dans les résultats Google.

 

 

POSITIONNEMENT

 

On parle de positionnement pour désigner la place qu’une page web a sur Google. Si elle figure en haut des résultats, si elle se trouve en première page ou en dernière, etc.

Pour résumer, première page = très bien, deuxième page = vous avez encore des efforts à faire.

 

 

RÉFÉRENCEMENT NATUREL

 

Quand votre page est référencée par Google, cela veut dire qu’elle est présente dans son index. Ô joie, le géant du web peut éventuellement vous apercevoir, un jour, par accident peut-être.

 

Pour qu’il vous regarde et qu’il trouve que vous avez suffisamment d’importance pour vous faire ressortir au grand jour, vous devez optimiser votre contenu et ainsi faire du référencement naturel. Le référencement naturel est donc un ensemble d’actions qui vise à améliorer votre positionnement sur Google, sans avoir recours à la publicité.

 

 

 

Voilà, nous nous quittons sur ce petit lexique du référencement qui nous l’espérons, vous aura été utile. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette discipline, nous nous retrouvons la semaine prochaine avec les acronymes du référencement à connaître ! Promis, on vous fera découvrir d'autres sujets. 

 

 

 

Article rédigé par Marion Vannelli

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise