My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Pour « réparer » Facebook, Zuckerberg mise sur les informations locales
RETOUR
News - Réseaux sociaux

Pour « réparer » Facebook, Zuckerberg mise sur les informations locales

31/01/2018

Mark Zuckerberg a annoncé sur son profil Facebook la prochaine mise à jour du fil d’actualité dont l’objet est de mettre en avant les nouvelles provenant de sources locales.

2018 est l’année du grand chambardement pour votre fil d’actualité Facebook. Mark Zuckerberg l’avait annoncé. Cette année, son défi est de « réparer » le réseau social. Pour cela, il souhaite privilégier prochainement les informations locales sur le fil d’actualité.

 


Agir local, penser global


L’objectif est toujours d’agir pour le bien-être des utilisatrices et des utilisateurs et pour le bien commun. Il s’agit de valoriser le temps passé sur Facebook. Or, les personnes se sentent d’autant plus concernées par l’information lorsqu’elle les touche directement. De plus, ce type d’actualité les incite à l’action. Invoquant la recherche, Zuckerberg affirme que la « lecture de nouvelles locales est directement liée à l’engagement civique ». À ce titre, il convient de rappeler que selon le jeune milliardaire le bien-être sur les réseaux sociaux se mesure à l’aune des « interaction significatives ». Dès lors, on s’attend à ce que les informations locales suscitent plus d’engagements que les autres.

Par ailleurs, n’oublions pas qu’en 2017 le chef de la firme de Menlo Park émettait le vœu d’ériger « une communauté globale qui marche pour nous tous ». Force est de constater que cette ambition ne pourra pas faire l’économie de la proximité. C’est ce que Zuckerberg a retenu de sa visite de chacun des États du pays l’année dernière (c’était son défi). Les retours des populations locales lui ont appris que traiter des problèmes concrets auxquels font face les gens dans la vie de tous les jours permettrait de surmonter leurs divisions et de progresser.

Concrètement, comment cela va marcher ? C’est simple : plus d’actualité locale s’affichera dans votre fil d’actualité. Bien sûr, il faut au préalable avoir indiqué votre localisation dans votre profil Facebook. Si vous suivez une entreprise située dans votre ville ou si vous partagez l’actualité du coin, cela apparaîtra plus haut dans le Newsfeed. Pour l’instant, cette mise à jour de l’algorithme ne s’applique qu’aux États-Unis avant de se déployer dans d’autres pays cette année.

 


Regagner la confiance des socionautes


Avec cette nouveauté, Zuckerberg répond sans le dire aux critiques qui accusent Facebook de ruiner nos vies en répandant de fausses nouvelles et en captant inutilement notre attention. Il est en quelque sorte revenu aux fondamentaux en favorisant le contact entre les socionautes au lieu de « les aider à trouver du contenu pertinent ». Pour ce faire, il a entrepris une mise à jour drastique du fil d’actualité qui affiche désormais en priorité les publications des proches au détriment de celles des pages hormis le cas de celles qui produisent des interactions nombreuses et de qualité. En outre, les contenus de type « appâts à clic » (« clickbait » sont dorénavant rétrogradés : toute page faisant un usage continu de cette technique est sanctionnée. Plus récemment, Facebook a fait part de sa volonté de prioriser les contenus informatifs provenant de « sources fiables ».

Ne restait alors plus que le volet de la proximité pour renouer le contact avec les gens. C’est fait avec la mise à jour de l’algorithme. À noter que cette tendance au local est commune à l’ensemble des plateformes. Il y a quelques jours, c’est Google qui annonçait une application appelée « Bulletin » permettant aux utilisatrices et utilisateurs de publier une « story » locale, les transformant de facto en journalistes. Dans un autre genre, Twitter est en train d’expérimenter une fonctionnalité facilitant la prise vidéo afin probablement de produire des stories « à la Snapchat ».

S’agissant de Facebook, cette mise à jour n’est peut-être que la première d’une longue série. Ainsi, il y a quelques semaines, on apprenait qu’une nouvelle section intitulée « Aujourd’hui à » était expérimentée dans six villes des États-Unis (Nouvelle-Orléans, Little Rock, Billings, Peoria, Olympia et Binghamton). Son but : regrouper toutes les informations en un seul lieu sur votre application.

Affaire à suivre...

 

 


Article rédigé par Thierry Randretsa

 

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise