My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances My Jalis - Actualité digitale et décryptage de tendances
Tendances, entrepreneuriat, innovations et actualité digitale : Spider-Man tisse bientôt sa toile en exclusivité sur PS4
RETOUR
Fun - Tendances

Spider-Man tisse bientôt sa toile en exclusivité sur PS4

L'homme-araignée revient : en jeu vidéo

09/04/2018

Les développeurs d’Insomniac ont levé le voile sur leur adaptation de Spider-Man en jeu vidéo qui sortira en exclusivité sur Playstation 4 le 7 septembre 2018.

En effet, les petits veinards du site Game Informer ont pu mettre la main sur ce Spider-Man tant attendu par les fans de la série et nous offrir un premier compte-rendu plutôt positif.

 

Dans cet épisode, nous incarnons un homme-araignée en plein maturité huit ans après le début de sa carrière. Sa lutte porte contre un nouveau gang semant la zizanie dans les rues de New York : les Démons intérieurs dirigés par le charismatique Martin Li. L’histoire s’étale sur plusieurs semaines. Originalité : le jeu nous permet de diriger d’autres personnages comme Peter Parker ou encore Mary Jane dans des séquences de « walking simulator » et d’infiltration.

 

 

Peter Parkour

 

Mais le cœur du jeu réside sans aucun doute dans les phases d’action frénétiques que seul peut nous offrir un super-héros qui a la capacité de déambuler entre les buildings grâce à sa toile d’araignée. À ce titre, les premières images montrées lors de l’E3 en 2016 ne mentaient pas. Les développeurs sont parvenus à retranscrire in-game les scènes de voltiges vertigineuses, caractéristiques des films mettant en scène Spider-Man. Visuellement, le jeu s’annonce comme une réussite tournant en 30 images par seconde aussi bien sur PS4 que sur PS4 Pro, sans compter la gestion du HDR.

Selon Game Developper, la palette de mouvements du héros masqué serait tout aussi jouissive à effectuer manette en main, Insomniac ayant réussi à rendre le gameplay aussi libre que possible, les « quick time events » étant réduits à la marge. Autrement dit, vous avez le contrôle des actions que vous voyez à l’écran ce qui les rend d’autant plus grisantes. Jets de toile, plongeon aérien entre les méandres du trafic, remontée pour s’accrocher in extremis à une échelle, course sur les murs… Tout cela se ferait avec un naturel déconcertant. Une demi surprise de la part du studio responsable du jeu Sunset Overdrive sur Xbox One qui se caractérisait déjà par des déplacements libres par le biais de tyroliennes et d’acrobaties dans un monde ouvert.

 

 

 

 

Dans Spider-Man, vous pouvez vous accrocher à de nombreux points du décor pour vous balancer avec agilité dans les ruelles et les avenues de la Grande Pomme qui semble avoir été reproduite avec un rare sens du détail avec quelques clins d’œil à l’univers Marvel comme Avengers ou Black Panther. New York constitue un monde ouvert qui peut être vu comme un immense terrain de jeu dont le mobilier urbain, les buildings et les transports servent à réaliser les fantasmes les plus fous des fans de « parkour ».

 

Pour les plus pressés, un système de déplacement rapide d’un point à un autre en passant par le métro est prévu.

 

 

No Mortal Kombat

 

De même, les combats gardent le côté rapide et aérien des déplacements, tout en pouvant faire l’objet de plusieurs approches. Dans cette configuration, l’observation et l’esquive sont de mises plutôt que l’enchaînement de coups sans fin. Outre vos poings et vos pieds, vous avez la possibilité de lancer sur vos ennemis les objets de l’environnement grâce à votre toile. Des gadgets comme la bombe toile qui paralyse un groupe entier ou le drone araignée qui tire des toiles de manière autonome sont également à votre disposition. Pour la plupart, ces objets auront été craftés par vos soins, de même que vos combinaisons. Une jauge de puissance vous permet d’exécuter un « finish » une fois remplie. Point de meurtre toutefois, conformément à l’ « esprit Spider-Man ». D’ailleurs, si vous essayez d’attaquer un civil, vous enclenchez une action pacifique comme la prise d’un selfie. À ce sujet, le mode photo sera disponible dès la sortie du jeu.

 

Autre précision : s’il est déjà prévu trois chapitres additionnels payants au jeu, le directeur artistique Bryan Intihar a été très clair sur les micro-transactions. Il n’y en aura pas. Sur ce point, les conséquences de la polémique engendrée par le jeu Star Wars Battlefront II et son système de loot boxes semblent avoir fait jurisprudence.

 

Au final, Spider-Man s’annonce comme un atout de taille dans la riche ludothèque de la Playstation 4 avec son héros populaire et sa réalisation digne d’un blockbuster. Le titre illustre la politique de Sony basée sur les jeux solos et les exclusivités là où Microsoft s’oriente vers les services en ligne centrés sur les joueurs. Cette année, il figure aux côtés des titres phares propres à la PS4 comme God of war de Santa Monica Studio et Detroit : Become Human de Quantic Dream.

 

 

 

ARticle de Thierry Randretsa

 

A lire aussi

Vous aussi,
Partagez l'actualité de votre entreprise